12 mai 2017 ~ 2 Commentaires

La mosaïque de Ninnin

La mosaïque de Ninnin

 1

« - Dom, tu promènes toujours  cette pièce dans ton porte-monnaie. C’est lourd et tu t’en sers jamais ! C’est pas des euros, ça ?

- Hihi, non, mon Doudou ! Ce sont des sesterces, la monnaie des gaulois. 2 000 ans avant les euros !

2

- Wouah ! Une vraie vieille pièce en or de collection hors de prix ?

- Non, une fausse ! Un cadeau de Nanou, tu sais, ma copine archéologue à Caen. Je la garde en souvenir.

- Ah voui, Nanou ! Elle fait Harkéo quoi ?

  3

- Archéologue. Si tu veux, je vais justement à Caen bientôt, sur le site de ses recherches, à Vieux la Romaine. Je ne t’avais pas proposé, parce que c’est avec un groupe de profs d’Histoire très sérieux.

- Tu veux pas qu’ils me voient ? Tu as honte ?

 bus

- Pas du tout ! Je pensais que ça ne te plairait pas.

- Eh bien, si, tout m’intéresse au contraire ! Tant pis pour eux ! Arctophiles ou pas, ils vont devoir compter avec moi. »

Ze me suis installé au fond du car, les profs devant. On arrive bientôt !

5

Caen ! Matinée moyen-âge, après-midi gallo-romaine. 50 spécialistes d’Histoire autour de moi. Ouvrir grand mes oreilles et pas trop grand ma bouche.

  6

Pour entrer, c’est pas pratique mais c’est bien pire si tu es dedans et que tu sors en courant. Bon, z’ai promis de ne rien dire et d’ouvrir grand mes oreilles. Ze dis rien, mais quand même.

7

Il y a très très longtemps, en 1083, Guillaume et Mathilde se sont mariés contre l’avis du Pape (non mais de quoi il se mêlait, lui. On s’aime, on se marie, on fait des oursons, et c’est tout, non ?). Pour se faire pardonner, ils ont construit 18 abbayes en Normandie !

 8

Dont l’abbaye aux hommes, où ze suis. Guillaume est là. Mathilde dans l’abbaye aux femmes. C’est triste ! Une abbaye aux humains, et un tombeau serrés l’un contre l’autre serait plus chouette ! Vive l’amour !

9

En pensant à eux, à tous les humains qui font pas ce qu’ils veulent pour des idées étranges, ze m’allume une pitite bougie porte-bonheur. Pas trop près, pasque z’ai peur du feu.

 10

Avec le guide qui fait que parler, z’ai pas vu l’heure passer mais z’ai fini par sentir un gros creux. Dom avait tout prévu. Pas très chaud, à Caen, mais pique-nique parfait, au soleil.

11

« - Dom, c’est quoi, cet aprèm ?

- Le musée et le site de Vieux la Romaine. 3ème siècle. Gallo-romain, parce que moitié gaulois et moitié romain. Un peu avant le moyen âge. Le sesterce vient de là.

- Ze vais adorer ! »

12 

Ouvrir grand les oreilles, devant des fruits en plastique et des gamelles cassées, au bout d’un moment, c’est énervant.

« - Dom, on sort ?

- Oui ! Laissons les parler et allons voir dehors. »

13

Z’ai drôlement bien fait. Dehors, c’était les travaux pratiques, bien plus rigolos !

Un gros four en terre, pas allumé, façon piètch russe.

 14

Le garde-manger des romains. Tout est prévu pour que les humains seuls mangent ce qu’il y a dedans, à condition d’enlever l’échelle. Nous autres, ours, on sait tout faire et à cette belle époque, des ours en Normandie, c’était courant !

 15

Z’aurais bien fait une pitite sieste là-haut, mais z’avais encore plein de trucs rigolos à voir dans ce jardin « pédagogique ». Z’avais bien fait de sortir !

16

Trou à rats ? Chauffage par le sol ? Taupe préhistorique géante ? Passage secret ?

« - Dom, c’est quoi ?

- Un four, je crois. On entre le bois par le trou. On le brûle,

17

et dans ce trou-là, on place la nourriture à cuire. Le bois chauffe la viande et hop !

- Rusés, les gaulois-romains ! On va voir la maison de l’artisan ?

- bien sûr, Ninnin. »

  18

Toc toc toc ! Ze suis dans l’entrée. Devant moi, le trottoir et devant le trottoir, la route.

 19

La maison à 5 pièces, chauffage au sol, une cour, une cuisine et une salle de bain. Tout le confort moderne ! 200 m² au sol.

20

Pavage de luxe en pierres de Caen, boudin de mortier, entre les pierres. Ce riche artisan était drôlement bien logé. Moi aussi, ze peux être archéologue et finir les pavés.

 21

Murs en marbre de laize, en quinconce. Z’ai tout bien compris, sans le blabla du guide.

« - Dom, pendant que tu travailles, elle s’amuse toute la zournée, ta copine Nanou !

- Hihi. Mais non, Ninnin, c’est un vrai travail. Il faut beaucoup de rigueur, de connaissances et de compétences.

- Ah ? »

22

Citerne ou cave ? Ils ne savent pas. Moi, z’aime pas du tout l’eau. Ze choisis cave : à miel, limonade, chocolat, bonbons, confitures.

 23

Parfois, les murs sont faits comme ça, en torchis. Très isolant. Bois, terre recouverts de blanc pour faire joli. Le « taupe » était pas encore à la mode !

24 

Dans la cour, une marelle pour pitit gaulois-romain. Comment ou joue ? Facile, c’est écrit sur le côté !

 25

« - Poussez-vous, ze veux lancer mon palet sur le X ! Heu ? Sans entraînement, V ou VI serait déjà pas mal. Ze m’amusais comme un ourson quand tout à coup :

26

« - Wouah ! Magnifique ! Du Vasarely avec des pitits carrés de couleur, judicieusement disposés ! Comment ça s’appelle, Dom ?

- Une mosaïque. Il faut coller les pavés au sol, dans le bon ordre, puis mettre un joint entre les pavés pour boucher les trous.

 26a

- Ze peux rester, chercher des pitits pavés de la bonne couleur, continuer le dessin ?

- Je te laisse ici, tu ne risques rien. Le temps de repérer le groupe, Ninnin, mais après, il va être l’heure de partir et je reviendrai vite te chercher.

- Dommage ! Z’adorerais finir ! »

 27

Le retour à pas été crès long. Enfin, ze crois. Ron pchitt ron pchitt ron pchitt.

27a 

Le lendemain matin, Dom partie au boulot m’avais laissé dormir un peu plus. Un mot sur ma table de chevet : Ses instructions pour la zournée.

« - Ninnin, la pochette en carton qui est posée sur mon lit est pour vous tous. Mangez, d’abord ! Amusez-vous bien, mes Doudous, et à ce soir. Bisous. Dom »

 28

On a dévoré le pitit dèj. et couru sur son lit. Et là, mes zoeils ont coulé tous seuls. Allergie ?

Une mosaïque rien que pour nous, avec son carton-décor, et toute la zournée pour la réaliser ! Mais, elle l’a trouvée où ? Z’étais tout le temps avec elle, non ?

Un coup de griffe bien placé dans l’emballage.

29

« - Doucement, les cop’s. On n’a pas le droit à l’erreur ! Il faut respecter les couleurs, donc faire d’abord un essai.

 30

- Ninnin, les pavés sont parfaits, pour le tour, mais trop grands pour le milieu. C’est pas possible !

- Impossible n’est pas Ninnin. On va trouver une solution. Poussez-vous !

 31

Gnak ! Ze vais te les mettre à la bonne taille, moi, les pavés. Comme disait mon arrière Mémé, ça va se prêter ! Ze peux rater, un peu, pasque y’en a en trop dans chaque couleur. C’est prévu !

32

- Super, Ninnin ! Regarde, ça marche ! On essaie, on met de la colle et on pose définitif ! Attention, là, y’en a un qu’est pas de la bonne couleur !

33 

- À moi les gris de la queue. Ah, non, zut, il faut le couper ! Ninnin, il me faut un gris, taillé en largeur !

- Tout de suite, Tinours ! »

 34

 

On voulait tellement que Dom admire notre travail, en rentrant, qu’on s’est vraiment appliqués, sans s’énerver. On a bien attendu que ça sèche, puis bouché les trous avec le joint joint. Hihihi ! Sans en mettre partout plein la table de Dom.

35

La mosaïque était trop belle pour le cadre moche en carton. Dom, qui jette jamais rien des fois que ça pourrait resservir avait du rab. de barres en bois dont elle se serait jamais resservie. 4 pitits coups de scie. Elle pourrait être que contente de mon idée.

  36

Vite posée au mur, à un endroit bien visible. On est tous restés là, babas, zusqu’au retour de Dom.

« - Vous êtes les meilleurs, mes Doudous. Et les techniques gallo-romaines n’ont plus de secrets pour vous ! »

Aucun de nous n’a trouvé quoi répondre. Juste les truffes un peu relevées vers le plafond. Pas trop ! contents, mais pas vantards.

 Retour à la liste des histoires

Retour aux histoires en France

 

 

 

 

 

 

 

2 Réponses à “La mosaïque de Ninnin”

  1. merci pour la visite !


Laisser un commentaire

Keepcalmandsmokeweed |
Souslesspotlight |
Nanablog2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CONSEIL MUNICIPAL ENFANT
| optimism
| Kitchensets4