03 août 2017 ~ 8 Commentaires

Ninnin en mobilôme Première partie

Ninnin en mobilôme, Première partie

 ac

 Un zour de mai, en balade avec Dom (mon humaine volante) :

« - Dom, tu as vu, là-bas, au-dessus du casino, les pitites maisons blanches en plastique, elles sont bien placées, hein ? Terrasse avec vue imprenable sur le sable, les crabes, les homards !

- Oui, mon doudou. Ils en ont, de la chance, les campeurs en mobil-home ! Ça fait rêver ! »

 ad

Z’adore mon humaine. Avec elle, du rêve à la réalité, y’a zamais loin. On avait justement un creux d’emploi du temps dans le mois de juin et une carte magique toute neuve qui réserve ce qu’on veut sur internet. Facile ! Le mobilôme, le sable, les homards seraient bientôt à nous.

 ae

Après un mois d’attente énervante et de préparation, une toute pitite heure de trajet depuis Rouen a suffi, avec la grosse voiture de Mémé Monique. Le gros coffre rempli de tout ce qu’il faut pour un bon séjour. L’aventure à portée de patte ! Mon envie de sable et de homard avait grandi.

 af

Wouah, c’était vraiment beau ! Exactement ce que z’avais vu du ciel ! Une super grande terrasse pour les invités et de belles fenêtres. La carte plastique de Dom avait bien fonctionné. Le Monsieur gentil du camping nous a donné les clefs. On pouvait s’installer. On était chez nous pour trois jours !

 ag

« - Dom, ze me mets en haut, toi en bas, et Mémé Monique dans l’autre chambre. C’est ça ?

- Comme tu veux, Ninnin. Mais couvre toi un peu plus, il fait moins chaud qu’à Rouen, je trouve. 

- Dac, ze prends ma veste ! »

 ah

C’était vraiment chouette, ce mobilôme tout confort. Mes affaires bien rangées, ze faisais le tour de toutes les pièces pendant que mes humaines vidaient le coffre et remplissaient les placards.

 ai 

 Z’avais du temps pour me renseigner auprès des habitantes. Un vieux morceau de pain ferait l’affaire.

« - Pitits pitits pitits ! Hou hou, les mouettes ! Qui veut m’expliquer où on trouve du homard ?

 aj

 - Ah ! Un ours ! Au secours ! Et qui confond un goéland et une mouette !

- Eh, goéland ou mouette ! T’es gonflé, toi ! Tu me piques tout le pain et après tu te sauves sans me renseigner !

-Creï creï, un ours, y’a un ours dans le camping ! Sauve qui peut les copains ! »

 al 

Z’avais plus qu’à regarnir la table et attendre encore. Pff ! Avec le tapage qu’il avait fait, ze pensais guetter longtemps le client suivant !

Mais, un goéland, c’est plus gourmand que trouillard. Hihihi ! Un point commun avec moi !

Moins de 5 minutes plus tard :

 am

« - Ninnin, reste derrière la vitre, n’approche pas, et je te réponds. D’accord ?

- Woui. Tu peux manger le pain.

- Bon, c’est simple : Les homards sont dans la mer, pas très loin. Tu plonges, tu les attrapes en faisant attention aux pinces qui te découperaient la pluche vite fait, tu les ramènes sur terre, tu les ouvres, tu les manges. Compris ?

- Woui. Attention aux pinces. C’est parti ! »

 an

Ze suis retourné dans la chambre chercher quelques accessoires. Les filles n’ont pas été longues. La mer, on était venus pour ça. Pas eu besoin de les convaincre ! S’amuser et bien manger, la recette de vacances réussies ! Dom avait emporté mon pull, mon bonnet et un pantalon d’hiver dans sa poche. Elle me les avait vite enfilés. Faisait vraiment pas crès chaud !

 ao

Mais qu’est-ce que c’était que ce sable ? Des grains énormes, tout gris, qu’il fallait escalader pour marcher, au risque de se tordre les pattes arrières ! Moi, à Saint Nazaire, c’est jaune, tout fin, ze me roule dedans, ze fais de chouettes châteaux et z’en ai zusque dans les noreilles tous les soirs.

 ap

Ze pensais : Ze vais zamais arriver à faire un pâté ! C’est  nul ! Et c’est lourd, en plus !

Bon, tant pis, recentrons nous sur l’essentiel : trouver un homard tout près du bord, bien gras, bien dodu, l’attraper sans se mouiller et rentrer au mobilôme s’occuper de lui.

 aq

Fécamp, ça craint vraiment ! Des vagues plus hautes que moi. Pas question d’aller tremper ma pluche dans l’eau salée et froide de la Manche ! Goéland m’a bien trompé. Z’ai envie de rentrer à Rouen, mais ze veux pas vexer Dom et Mémé qui étaient contentes de me faire plaisir. Ze vais retourner dans les bras de Dom et faire semblant d’être joyeux. Pas facile !

 ar

Z’ai pas pu cacher ma déception longtemps :

« - Dom, ze veux pas avoir l’air d’un ourson gâté, mais z’aime pas du tout l’eau froide qui bouge un max et ces gros cailloux gris.

- Ah, les galets ? Tu n’as pas l’habitude ! Viens, je vais te montrer le coin préféré des petits-enfants de Jacqueline et Jean Claude, là-bas, sous les falaises.

- Heu, pas trop dessous quand même, Dom, hein ?

- Non, bien sûr ! Je n’ai pas envie qu’on soit écrasés sous un gros morceau qui tombe, comme des touristes imprudents ! »

 as

Wouah ! La bonne idée ! Il y avait encore quelques galets, mais surtout du sable comme z’aime : jaune, fin pas trop sec, pas trop mouillé, zuste bien. Fécamp, c’est comme partout, il faut connaître les bons endroits !

 at

Admirez l’œuvre ! 55 ans d’expérience ! Hihihi ! Du cravail de pro !

Ze me sentais déjà mieux ! Z’étais bien parti pour construire tout un château quand Dom m’a fait changer d’avis :

 au

« - Ninnin, il serait temps d’aller au port, voir les arrivages de crabe et de homard, non ?

- Ze croyais qu’il fallait plonger et aller les chercher sous l’eau ?

- Bof, oui, les courageux font ça, mais l’eau est froide et la mer agitée. C’est pas mon truc !

- Dom, tu es faite pour moi et moi pour toi ! »

 av

Les bateaux étaient rentrés en profitant de la marée haute, mais il n’y avait plus personne. Des cales vides, des filets secs. À Saint Nazaire, on achète le homard vers 17 heures, sur le quai, aux marins qui rentrent. Comment faire ici ?

 aw

« - Dis donc, Goéland (ze sais que c’est pas une mouette, maintenant), tu l’as eu où, ton crabe ?

- Juste derrière toi, à la poissonnerie la plus réputée de Fécamp. Je me poste sur le toit, j’attends que le Patron se retourne et paf ! Je me sers au vol. »

 ax

Mémé Monique n’a pas voulu faire comme ça. Elle a tenu à payer.

« - Non Madame, pas de homard aujourd’hui, il faudra revenir demain, ou choisir autre chose. »

Horreur ! Limite évanouissement, ze pose la question :

« - Dom, Mémé, on décide quoi ?

- On prend un crabe pour ce soir et on reviendra demain pour le homard. Tu es d’accord ?

- Et comment ! Dom, ze t’aime et ze commence à aimer Fécamp aussi !

 ay

Z’avais une pitite heure pour me goinfrer avant l’arrivée de Corinne, Agnès et Philomène, les copines de Dom qui habitent ici. Mémé Monique est spécialiste du choix, de la cuisson et de la découpe du crabe. Comme prévu, z’ai fait un festin de Roi.

 az

Toute la soirée, les filles ont papoté en se goinfrant aussi. Les provisions apportées disparaissaient et les souvenirs réapparaissaient. Ce  soir-là, elles sont remontées jusqu’à la maternelle, quand elles se sont connues.

 ba

Z’étais sûr que ça durerait zusque tard dans la nuit. Le mieux à faire était d’aller me coucher dans le lit du haut, et de m’endormir en chantant Jean Ferrat :

«  – La mer sans arrêt roulait ses galets. »

Au loin, la mer roulait vraiment ses galets et les filles rigolaient sur la terrasse en photographiant le coucher de soleil. Ze l’aurai, ce homard. Ron psch ron psch.

 

 

Ze remercie Jean-Claude, Jacqueline, Agnès, Corinne, les fécampois, Philomène, la parisienne et le camping de Renneville !

 

 Retour aux aventures en France

Retour à la liste des histoires

8 Réponses à “Ninnin en mobilôme Première partie”

  1. Super reportage sur Fécamp Qui me rappelle mes lointains souvenirs où je débarquais en 1960 de mon Béarn natal !!!
    Merci Ninnin, de toutes ces escapades et profite bien des Rocheuses. De gros bisous à partager avec mémé Monique et Dom.
    Jean et Janine

  2. Seulement trois jours au bord de la mer ?? remarque, vu le temps de ces jours derniers, mieux vaut être cheu sè, pâs ?
    Demain, départ des Robin pour le Poitou.
    A notre retour, c’est vous qui vous serez envolés ! bon voyage outre-Atlantique !

  3. Bon et tu m’as ‘gardé un ptit peu de crabe ?

    z’espère te voir au salon pour en parler…

    Bisou ;-)

  4. Eh bé, elle t’en fait faire de drôles ta nouvelle carte plastique !

    • Woui !
      Super pratique cette carte ! Rapide et gratuit !
      eMmA, tu es la Reine des messages sur mon blog.
      Un gros becs spécial à toi.
      Ninnin


Laisser un commentaire

Keepcalmandsmokeweed |
Souslesspotlight |
Nanablog2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CONSEIL MUNICIPAL ENFANT
| optimism
| Kitchensets4